Entreprise en difficulté : comment gérer et surmonter un dépôt de bilan

De plus en plus d’entreprises de petite et moyenne taille voient le jour en France chaque année. Mais pour ces sociétés, la route n’est pas toute tracée et elles peuvent faire face à de nombreuses difficultés. Si une entreprise est en cessation de paiement, elle doit donc déposer son bilan devant le tribunal. Mais avant de mettre ainsi fin à une activité entrepreneuriale, des solutions de redressement sont possibles. Pour les mettre en application ou pour réaliser tout dépôt de bilan, un avocat spécialisé dans ce domaine peut vous guider dans ces démarches.

 

Comment éviter le dépôt de bilan ?

 

Pour une entreprise, éviter le dépôt de bilan n’est possible qu’en créant rapidement un plan d’actions adéquat, dès les premiers signes de difficultés financières. De tels plans entraînent généralement une restructuration importante de la société, et la désignation d’un expert pour transformer les passifs d’une entreprise en paiement auprès de ses créanciers. Diverses procédure collective sont possibles selon la situation générale de l’organisation, et bénéficier des conseils d’un avocat permet de faire un choix avisé.

 

Engager la procédure de dépôt de bilan

 

Dans le cas où aucun plan de redressement n’est envisageable, la procédure de dépôt de bilan doit être activée. Pour cette dernière, différents documents sont à remplir et à déposer auprès du tribunal. L’avocat vous aide avant tout dans ses tâches administratives et par la suite, lorsque la procédure est en cours, il intervient en tant que conseiller dans vos négociations auprès des experts nommés par le tribunal et vos créanciers.

 

À l’issue de cette procédure de cessation de paiement, et après révision des documents comptables et financiers de l’entreprise, le tribunal décide entre deux procédures, selon son bilan et sa situation financières. Il opte soit pour le redressement judiciaire qui relance normalement son activité économique, soit pour la liquidation judiciaire qui consiste à tout vendre pour payer les créanciers.

 

Possibilité de reprise de l’entreprise par un investisseur

 

Si la liquidation judiciaire est principalement vue comme la dernière étape, clos de l’activité économique d’une entreprise, celle-ci peut encore faire l’objet d’une reprise par un investisseur intéressé. Pour ce dernier, l’avocat va jouer un rôle d’autant plus important dans la création d’un dossier de reprise. Assisté d’un expert en droit des entreprises en difficulté, le repreneur est en mesure d’établir un plan de redressement tout en négociant auprès des différents organes administratifs pour respecter les taxes et autres démarches nécessaires.